Espace América

Un centre documentaire sur les Arts et les Cultures de l’Amérique Latine.

Vous y trouverez une vaste documentation sur le monde latino-américain en langue espagnole :  

  • Littérature contemporaine
  • Films de fiction
  • Films documentaires
  • Musique
  • Livres d’art contemporain
  • Documentation sur l’histoire et la géographie
  • Des revues, des cartes…

Tous les documents du centre documentaire peuvent être empruntés avec la carte d’adhérent à la médiathèque.

Prêt inter-bibliothèques.

Tout au long de l'année, l'Espace América organise des animations pour connaître la richesse culturelle de l'Amérique Latine : Club de lectores, Cine Latino, exposition...Ces animations sont en entrée libre.

L'Espace est à la disposition des enseignants qui souhaitent l'utiliser pour mettre en place des activités pédagogiques : projections, documents iconographiques, etc.

Quelques notes sur le cinéma documentaire d'Amérique Latine

La dignité du peuple La dignidad de los nadies

De Fernando E. Solanas

1h56min30

Après Mémoire d'un saccage - Argentine, le hold up du siècle, qui démontait les mécanismes ayant conduit l'Argentine à la crise économique de 2001, La Dignité du peuple montre les conséquences de la crise sur la population. Le film dépeint par petites touches, à travers tout le pays, le portrait d'hommes et de femmes qui ont su relever la tête et combattre pour retrouver, malgré la faim et la misère, leur dignité.
C'est un film sur le pouvoir de la résistance sociale et sur la volonté d'un peuple blessé qui cherche à reconstruire son pays.

La huella

Tatiana Fuentes Sadowski

18min15

A partir d'archives photographiques qui témoignent d'années de violence politique au Pérou, le film tisse un récit analytique où se mêlent la mémoire de l'artiste et celle de José Pablo Baraybar, chef de l'équipe péruvienne de médecine légiste.

Frida Kahlo - entre l’extase et la douleur

Ana Vivas

52min33

Aux con­fins du sym­bol­isme et d’un (sur)réalisme naïf, Frida Kahlo est aujourd’hui con­sid­érée comme l’une des plus grandes artistes de tous les temps. Picasso dis­ait à son sujet qu’elle était cer­taine­ment la meilleure por­traitiste du XXème siè­cle, et André Bre­ton organ­isa lui-même en 1939 à Paris, l’une des pre­mières grandes expo­si­tions de ses oeu­vres en dehors du Mexique. Dans son tra­vail, elle recrée un univers entier à par­tir de frag­ments de son moi et des tra­di­tions tenaces de sa pro­pre cul­ture. Les pein­tures de Frida Kahlo con­stituent l’âme de ce film, étayé des dessins, pein­tures et textes que com­posent son jour­nal intime. D’une grande puis­sance poé­tique et émo­tion­nelle, ses écrits sont lus par Marina Vlady.

Maria Bethânia do Brasil

De Hugo Santiago

1h30min49

C'est un voyage de l'amitié, un argentin va retrouver son continent à la recherche de son amie de Bahia. Et alors que, l'oeuvre, les disques et la carrière de la Grande Dame de la musique brésilienne sont bien connus, le point de départ, la formation, les premières années restaient jusqu'à maintenant dans un flou vaguement légendaire et imprécis. Grâce à de multiples parcours qui touchent autant de lieux que d'époques, grâce à des remontées dans le temps à travers les villes et les régions, le film va chercher les origines de la voix et du style de Maria Bethânia.

Histoires croisées

De Alice de Andrade

53min19

Le regard émerveillé de Alice, la fille du maître du Cinema Novo, Joaquim Pedro de Andrade, dont elle vient - avec ses frère et soeur - de sauver les archives menacées par le temps. Un film qui s'inscrit dans la continuité d'une rediffusion sur grand écran en France des principaux titres du cinéaste, dont Macunaïma. Une entreprise qui a mobilisé des énergies incroyables, en France, au Brésil, en Angleterre, rapproché les membres dispersés du clan des aficionados.

La familia latina

De German Gutierrez

56min22

Long métrage documentaire sur les Québécois d'origine latino-américaine. Dans les années 1970 et 1980, les Latino-Américains ont été nombreux à préférer l'exil à la répression et à la misère. À Montréal seulement, on en comptait quelque 35 000 en 1986. Ils viennent, pour la plupart, du Salvador, de l'Argentine et du Chili. Mais qui sont-ils? Que savons-nous de leur vécu, de leur culture. Comment se sont-ils adaptés à la société québécoise? Quels rêves, quels projets les habitent encore?Quelles attentes et quelles images ont-ils de nous?

Juizo

De Maria Augusta Ramos

1h30min17

Présentant des cas réels, le dernier documentaire de Maria Augusta Ramos suit des petits criminels ayant commis des actes plus ou moins graves, depuis leur incarcération jusqu’à la reconsidération de leurs cas. Interprétés par des comédiens amateurs pour des raisons légales interdisant de filmer les vrais coupables, ces mineurs, garçons et filles confondus, acceptent leur peine, mais ne semblent en tirer aucune leçon. Leur condition sociale ne leur offrant que de maigres possibilités d’avenir, la prison ne se limite pas pour eux aux murs de l’Institut Padre Severino; elle s’étend sur leur vie entière. Sans donner de solutions véritables à ce grand problème social, Juízo s’interroge sur les causes de ces crimes et les moyens de les freiner. A la fois victimes et bourreaux, adultes avant l’heure, ces jeunes sont captés avec simplicité et respect par la caméra de Maria Augusta Ramos.

Carnet du Sertao

Laura Erber

13min14

Le film poursuit les pistes, les ombres et les plis du Sertão brésilien examinés en montrant quel rapport celui-ci entretient avec les situations plus extrêmes de la perception du réel.
Le Sertão se révèle ainsi une région où les états naissants et mourrants du langage se nouent ensemble.

Très semanas después

De José Luis Torres Leiva

59min05

Dans le cadre d'un travail en collectif, l'auteur se rend au milieu des zones dévastées par le tremblement de terre de début 2010 qui a ravagé la côte chilienne. Entre oeuvre de témoignage et une recherche esthétique, entre travail de mémoire et travail de création, une oeuvre cruellement belle, et singulièrement atypique.

 

Si le cinéma de fiction latino-américain arrive à se faire une place dans le panorama filmique, les productions documentaires, elles, restent encore peu visibles hormis au moment des festivals comme ceux qui sont dédiés au cinéma latino tel que le festival de Biarritz Amérique Latine ou le festival Cinelatino de Toulouse. C'est dommage. Certains de ces films font désormais partie du patrimoine cinématographique et politique mondial comme ceux de l'Argentin Fernando Solanas qui réalisa en 1968, après le coup d'état de 1966, L'heure des brasiers (1968), un film conçu comme un outil politique aménageant des moments d'échanges entre spectateurs. Il a aussi réalisé un diptyque - Mémoire d'un saccage (2004) et La dignité du peuple (2007) - qui constitue un enquête exhaustive et engagée sur les causes et les conséquences de la crise économique qui frappa de plein fouet l'Argentine en 2001.

On peut citer aussi le Chilien Patricio Guzmán, qui réalisa La bataille du Chili, monument du cinéma militant des années 1970 qui retrace l'arrivée au pouvoir de Salvador Allende et le coup d'Etat du général Pinochet. Marqué par la dictature, Patricio Guzmán a réalisé plusieurs films qui évoque cette période sombre, notamment, en 1997, un film qui s'attache à raviver la mémoire : Chili, la mémoire obstinée.

Un rôle mémoriel pour le cinéma qu'illustre aussi le travail de la Chilienne Carmen Castillo, qui fut la compagne du leader du mouvement révolutionnaire MIR, abattu par les militaires en 1974. Carmen Castillo a réalisé trois documentaires qui reviennent sur la dictature mais celui que je retiens est La flaca Alejandra, le portrait d'une femme considérée comme l'archétype de la trahison qui amène à une réflexion sur la mémoire historique et la réconciliation.

Les choix formels peuvent varier mais les films documentaires latino-américains frappent par la qualité de leur questionnement.

Le dernier film de Patricio Guzmán, Le bouton de nacre, Ours d'argent du meilleur scénario à la Berlinade 2015, affirme un cinéma qui relève autant de la chronique que de l'essai. Un film qui entraîne le spectateur dans une rêverie sur l'eau qui rappelle les méditations de Bachelard.

Plus récent, le travail de Nicolás Rincón Gille propose avec sa trilogie intitulée Campo Habladoune documentation nue, sans commentaire, de la mémoire orale de la violence dans le monde rural colombien : En lo escondido (Ceux qui attendent dans l'obscurité), Los abrazos del río (L'étreinte du fleuve) et Noche herida (Nuit blessée). Même parcimonie dénonciatrice dans le film Los Herederos (Les enfants héritiers) du Mexicain Eugenio Polgovsky qui montre le travail quotidien des enfants pauvres de son pays.

La fille de Patricio Guzman, Camila Guzmán Urzúa, elle aussi cinéaste, a réalisé un film qui a connu une bonne diffusion : Lerideau de sucre. Réfugiée à Cuba avec sa famille après le coup d'Etat, elle est arrivée enfant. Elle raconte dans ce documentaire le bonheur d'être un enfant à Cuba, l'utopie mais aussi l'artificialité de ce bonheur qui poussa, finalement, ceux qui avaient grandi à l'exil. Cette forme d'auto documentaire est aussi celle employée par l'Equatorien Dario Aguirre qui, avec El Grill de Cesar, livre un récit intime, touchant et drôlatique de ses relations avec son père. Ou encore par la Brésilienne Sandra Kogut dans Un passeport hongrois qui entraîne le spectateur dans le parcours improbable fait par la réalisatrice pour récupérer la nationalité hongroise perdue par ses grands-parents juifs lors de la Seconde Guerre mondiale.

On retrouve ce mélange de tragique et de dérision dans Métal et mélancoliede Heddy Honigmann, un documentaire sur la survie économique dans un Pérou en crise dans les années 1990.

On peut signaler enfin le travail de Marie-Clemence et César Paes, lui est brésilien, à qui l'on doit un documentaire musical sur l'exode rural des paysans du Nordeste : Saudade do futuro.

On le voit le cinéma documentaire d'Amérique Latine compte avec un patrimoine de grande valeur et avec une production vivante que les multiples festivals du continent illustrent : DocsMX au Mexique, FIBDA en Argentine, ATLANTIDOC en Uruguay, ACAMPADOC au Panama, EDOC en Equateur ...

En France, quelques uns de ces films peuvent être acquis par les bibliothèques publiques dans le cadre du programme Images en bibliothèque. Je signale aussi que les institutions à vocation culturelle ou éducative peuvent se fournir en documentaires de qualité pour des projections gratuites auprès du fonds Images de la Culture du CNC. 

 

 

Monde indien aujourd'hui

L'Espace América, centre documentaire sur les Arts et les Cultures d'Amérique latine de la médiathèque de Biarritz, propose nombre de documents sur l'histoire et la situation actuelle des amérindiens. Voici une sélection de documents pour aborder le thème.

 

Shana, le souffle du loup Shana: The Wolf's Music

De Nino Jacusso

1h34min14

Shana, une Amérindienne de 12 ans, vit avec son père dans une réserve indienne de Colombie-Britannique, au Canada.
Incapable de se remettre de la mort de sa mère, elle lui écrit des lettres, qu'elle suspend à un arbre dédié aux ancêtres.

Bientôt, son nouveau professeur découvre son talent indéniable pour le violon et l'inscrit à l'école de musique de Vancouver.

Shana prend la fuite et se réfugie dans la forêt, où elle se lie d'amitié avec un loup. Elle entre également en contact avec les esprits des ancêtres, dont celui de sa défunte mère...

Jimmy P. (Psychothérapie d'un Indien des Plaines)

De Arnaud Desplechin

1h52min08

Au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, Jimmy Picard, un Indien Blackfoot ayant combattu en France, est admis à l’hôpital militaire de Topeka, au Kansas, un établissement spécialisé dans les maladies du cerveau.
Jimmy Picard souffre de nombreux troubles : vertiges, cécité temporaire, perte d’audition... En l’absence de causes physiologiques, le diagnostic qui s’impose est la schizophrénie.
La direction de l’hôpital décide toutefois de prendre l’avis d’un ethnologue et psychanalyste français, spécialiste des cultures amérindiennes, Georges Devereux. JIMMY P. (Psychothérapie d'un Indien des Plaines) est le récit de la rencontre et de l’amitié entre ces deux hommes qui n’auraient jamais dû se rencontrer, et qui n’ont apparemment rien en commun.
L’exploration des souvenirs et des rêves de Jimmy est une expérience qu’ils mènent ensemble, avec une complicité grandissante, à la manière d’un couple d’enquêteurs.

Aymaras de toujours

De Michel Régnier

57min56

Documentaire sur les Indiens aymaras vivant sur les rives du grand lac Titicaca, au coeur des Andes, en Bolivie. Ces Autochtones survivent grâce à leurs récoltes, aussi ces paysans d'altitude tentent-ils de ressusciter une technique ancestrale d'irrigation et de drainage de leurs terres.

Les enfants de Sitting Bull

De Jean-Pierre Moscardo

1h11min18

La bataille continue Dans l’ouest américain, les tribus indiennes aiment à répéter cette prophétie : « 100 après le massacre de leurs aïeux à Wounded Knee en 1890, les enfants de Sitting Bull retouveront leur pouvoir d’antan ». Au début des années 90, de jeunes indiens, futurs chef de tribus, participent au Big Foot Ride, une chevauché de 450 km dans les neiges sur les traces de leurs ancêtres.  Cette épopée est l’occasion de faire un panorama du monde indien actuel : rites secrets, éducation des jeunes, rapport à l’homme blanc, prolifération des casinos dans les réserves…

Monument Vallée Le temps d'un voyage

Linda Tahir

26min00

Monument Vallée est situé dans le sud de l’Utah et au nord de l’Arizona. Le site fait partie d’une réserve des indiens Navajo et du plateau du Colorado. La ville la plus proche est Goulding. Les Navajos nomment l’endroit Tsé Bii’ Ndzisgaii, la vallée des rocs.

En chemin pour Monument Valley, vous serez impressionné par les diverses formations rocheuses le long de la route, surtout si vous arrivez en fin d’après-midi. Mais l’apothéose est l’arrivée au centre touristique ou la vue débouche sur les trois "Buttes" East Mitten Butte, Merrick Butte et West Mitten Butte qui mesurent environ 300 m de hauteur.

La voix de tous les grands acteurs et réalisateurs tels que John Wayne, John Ford, Clint Eastwood et bien d’autres surgissent de toute part et résonnent. On est tout de suite plongé dans l’immensité du lieu.

Indiens urbanisés et système de santé en Amazonie brésilienne / Evelyne Mainbourg

Evelyne MAINBOURG

33min44

« Migrations et pratiques de santé : Indiens urbanisés et systèmes de santé en Amazonie brésilienne », Evelyne Marie Thérèse MAINBOURG (Instituto Leônidas e Maria Deane de la Fundação Oswaldo Cruz, Manaus, Brésil). Colloque international "Santé et mobilités au Nord et au Sud : circulations des acteurs, évolutions des pratiques". Toulouse : Université de Toulouse II-Le Mirail, Institut d'Etudes Politiques (IEP), Association AMADES : 16-18 septembre 2009. [Intervention suivie d'un échange avec l'auditoire]. Session A : Ajustements des systèmes, des politiques de santé et des pratiques de soins aux migrants malades et/ou vulnérables. Atelier A3 : Réaménagement des pratiques de soin et questionnements interculturels.« Au Brésil, la santé des populations indiennes a été ces vingt dernières années le centre de débats quant aux stratégies du système de santé. Après des décennies d´actions immédiatistes et d´alternance de ministères en charge de la politique de santé des Indiens, un nouveau sous-système de santé spécifique pour ces populations a été créé en 1999, en relation directe avec le SUS (Système Unique de Santé national). Ce sous-système spécifique est basé sur 34 Districts Sanitaires Indiens qui correspondent chacun à une région géographique, aux ethnies qui y habitent et à un ou deux centres urbains à peu près équipés en hôpital et laboratoire qui déterminent le profil géographique, ethnique et épidémiologique de chaque district. Dans chacun d´eux, une équipe de médecin et infirmières, basée dans la ville principale, travaille en circulant d´un village à l´autre, appuyée par les agents communautaires de santé indiens qui réalisent des activités de prévention, de diagnostic précoce et de suivi de traitements, chacun dans leur village. La population indienne qui habite les villes, soit pour y avoir émigré, soit pour y être née, n´est pas incluse dans ce système de santé puisqu´il est fait pour les populations indiennes qui résident dans les territoires indiens et qui sont trop éloignées des villes et ont donc difficilement accès au SUS. Tous ces Indiens émigrés ou nés dans la ville se trouvent donc dans la situation générale (SUS), sans assistance sanitaire spécifique. Or, on sait que le SUS permet difficilement de prendre en compte les caractéristiques culturelles et parfois lingüistiques de cette population : interprétation de la maladie et des mesures thérapeutiques spécifiques, itinéraires thérapeutiques, régime alimentaire durant l´hospitalisation, thérapies chamaniques parallèles... Les efforts réalisés pour dépasser ces difficultés, par les professionnels de santé et les Secrétariats à la Santé de chaque commune ou État sont encore limités et informels. Mais les tentatives d´insertion de cette problématique dans la formation des personnels de santé sont chaque fois plus importantes. La migration des populations indigènes au Brésil est un phénomène récent encore peu étudié, surtout celle en direction des villes. Les causes en sont diverses : conflits ou limitation des moyens de subsistance sur les territoires indigènes, infrastructures et services publics essentiels insuffisants (enseignement scolaire et centres de santé)... De plus, on observe une certaine hétérogénéité entre les différentes ethnies qui ont émigré ou émigrent vers les villes. Quelques ethnies comme celle des Baré ont une longue histoire de contact avec la société nationale. Par ailleurs, l´histoire de migration et de colonisation vécue par le Brésil montre, à travers la figure du caboclo (descendant d´indien et d´européen mélangés) que de nombreux traits culturels empruntés aux peuples indigènes sont encore très présents dans la culture urbaine de la population non indienne. Témoin en est l´usage des plantes médicinales par les populations urbaines. A partir de deux études réalisées en Amazonie, l´une à Manaus, capitale de l´État d´Amazonas qui compte environ 11.000 Indiens sur une population de 1.800.000 habitants, et l´autre dans la région de São Gabriel da Cachoeira, commune d´Amazonas située au nord-ouest et peuplée de 17 ethnies (dont les Baré), nous nous proposons de montrer comment, par l´effet de la migration des indiens vers la ville et celui de séjours temporaires de professionnels de santé dans les territoires indigènes on observe une imprégnation des pratiques de santé traditionnelles par le système de santé général et, réciproquement, une influence de la biomédecine sur les pratiques traditionnelles.

La Colombie à l'honneur au Festival

Le Festival de Biarritz Amérique Latine qui se déroule du 25 septembre au 1er octobre 2017 met à l'honneur la Colombie : hommage à Garcia Márquez, invitation de l'écrivain Juan Gabriel Vásquez, rencontre autour du processus de paix avec l'IHEAL, musique colombienne...et, surtout, des films!

Voici une petite sélection cinéma et musique pour se mettre en bouche...

Salsa Opus 2 - Colombie, un pays tropical épisode 2/5

De Yves Billon

56min51

En Colom­bie, la Salsa, cette sauce à la mode cubaine, déjà forte­ment pimen­tée, s’est chargée de toutes les saveurs des musiques et des rythmes tra­di­tion­nels locaux. Deux grandes villes, Cali et Bar­ran­quilla, se dis­putent depuis tou­jours le titre de cap­i­tale de la Salsa à coup de shows, de foires et de car­navals. Dans les ports, les bateaux à vapeur sont devenus des car­gos, mais ils arrivent tou­jours chargés des derniers long plays de la Salsa New Yorkaise. Chaque car­naval est voué à l’adoration de la Salsa, qu’il décline avec des motifs vio­lem­ment exo­tiques. Dans ce pays rav­agé par une vio­lence endémique, la musique est dev­enue l’un des rares espaces où il fait bon vivre.

Gabriel Garcia Marquez - l’écriture sorcière

De Yves Billon

52min46

La nar­ra­tion du film “Gabriel Gar­cia Mar­quez, l’écriture sor­cière” est con­stru­ite dans l’apparent désor­dre tem­porel qu’il utilise pour mener cer­tains réc­its, en par­ti­c­ulier “Cent ans de soli­tude”. “Gabo”, nous a accordé une très belle inter­view dans sa mai­son de Carthagène (Colombie). Le film est ainsi un pont sus­pendu entre la réal­ité d’un con­ti­nent faite de con­tes et de sor­tilèges, et la vie d’un homme qui en est son plus fidèle chroniqueur.

Manos sucias

De Josef Wladyka

1h18min39

Depuis le port de Buenaventura, ville la plus dangereuse de Colombie, trois hommes embarquent pour un voyage sur les eaux sombres du Pacifique. Ils transportent une torpille contenant 100 kilos de cocaïne. Avec un filet de pêche pour seule couverture…

La playa La Playa D.C.

De Juan Andres Arango Garcia

1h25min28

Tomas, pas même la vingtaine, est un afro-colombien. Mis à la porte par sa mère et son compagnon, il erre dans le quartier de La Playa à Bogota. Il est fasciné par le dessin, de ceux que l'on pourra transformer en coupe de cheveux.

Son frère cadet Jairo suit les mauvais chemins des quartiers abandonnés, entre crack et embrouilles. Son aîné, Chaco, veut quitter la capitale, partir au nord. Les trois ont fuit la guerre qui ravageait les villages des provinces.

Chronique d'une vie… Cronica Del Fin Del Mundo

De Mauricio Cuervo

1h25min00

Pablo, 70 ans, est persuadé que la fin du monde est pour bientôt. Ce professeur d'université à la retraite profite du peu de temps qu'il reste à l'humanité pour appeler ses ennemis et leur dire leurs quatre vérités.

Il se moque des conséquences. Pour lui, la vie s'est terminée quand son épouse est morte dans un attentat à la bombe il y a vingt ans à Bogotá. Il s'est coupé du monde et n'a de contact qu'avec son fils Felipe, qui vient tout juste d'avoir un enfant...

Des billets de banque au fil de l'eau

De Christophe Cousin

06min07

Au départ de Manaus et jusqu’à la frontière avec la Colombie, l’Amazone permet aux bateaux de ravitailler les villages indiens des rives du fleuve. Les propriétaires des navires – souvent des blancs qui se sont transmis l’art du commerce et transportent ainsi depuis quelques siècles les marchandises et les passagers. Mais l’un d’eux a décidé d’innover. Depuis quelques mois, il a à son bord : une banque. L’ « Explorer IV » est donc un bateau comme les autres chargés de billets de banque.
On charge, on décharge, on attend, on repart... A l’époque, les commerçants échangeaient quelques produits des villes contre l’or et les épices des indiens. Un bon business... Aujourd’hui, on ouvre des comptes aussi. Et le bateau bouleverse les habitudes des indiens qui regrettent ce temps où le paradis existait encore sur leur terre, avant qu’ils ne découvrent l’existence de l’argent.

Le bereju de Colombie : Chants et musiques noirs

Les musiciens du théâtre expériemental de Cali

Un petit tour du continent

Voici une sélection de documentaires qui vous fera voyager dans quelques pays d'Amérique Latine : Du Chili au Mexique, de l'Argentine à Saint Domingue...bonne route!

Quand passe le train

De Jérémie Reichenbach

30min54

Chaque jour, des centaines d’hommes et de femmes traversent le Mexique entassés sur le toit de trains de marchandises. Portés par le rêve d’une vie meilleure, ces voyageurs de mauvaise fortune ont l’espoir de passer la frontière des Etats-Unis. Norma, Bernarda et une dizaine d’autres femmes du village La Patrona, traversé par l’une des voies de chemin de fer sur lesquelles circulent ces trains, se sont donné pour mission d’aider les migrants.

Au coeur de la tourmente Pêcheurs des Extrêmes 2/2

De Herlé Jouon

52min11

Au sud du Chili, El Chino, Tio et Flash s’aventurent seuls dans les canaux de Patagonie pour trouver quelques oursins. Au Sud de la Nouvelle-Zélande, Colin et ses hommes sont les derniers pêcheurs de langoustes de l’île Stewart. A première vue, rien ne les rassemble. Ils sont séparés de milliers de kilomètres, ils n’ont pas les mêmes moyens, ne gagnent pas les même sommes. Et pourtant, tout les rapproche. Ils font l’un des métiers les plus dangereux dans des endroits qui comptent parmi les plus risqués du monde. Ils partagent le danger, le froid. L’isolement. Dans ces latitudes, chacun de leur voyage est une aventure. Ils nous ont accueilli à bord.

Yamana, retour en Patagonie

De Fabrice Marquat

1h17min25

D’où nous vient le désir d’ailleurs, de voyages et d’aventures ? Durant un voyage à moto et en solitaire de six mois en Patagonie, le réalisateur narrateur de Yamana va fouiller son propre vécu familial, et partir à la rencontre et à l’écoute de femmes et d’hommes qui ont décidé de tout quitter, au début du siècle ou plus récemment, pour succomber aux sirènes du mythe patagon. Ils sont Belges, Allemands, Canadiens, Français, Croates, Argentins ou Chiliens et tous vivent la Patagonie à leur façon, entre fascination et désillusion. Toujours dans l’isolement. Avec sa trame narrative en forme de carnet de route intimiste, Yamana est avant tout un regard sensible posé sur l’autre et son parcours, une écoute attentive en quête de réponses.

La dignité du peuple La dignidad de los nadies

De Fernando E. Solanas

1h56min30

Après Mémoire d'un saccage - Argentine, le hold up du siècle, qui démontait les mécanismes ayant conduit l'Argentine à la crise économique de 2001, La Dignité du peuple montre les conséquences de la crise sur la population. Le film dépeint par petites touches, à travers tout le pays, le portrait d'hommes et de femmes qui ont su relever la tête et combattre pour retrouver, malgré la faim et la misère, leur dignité.
C'est un film sur le pouvoir de la résistance sociale et sur la volonté d'un peuple blessé qui cherche à reconstruire son pays.

Le Krav-Maga et la Capoeira

De Singh Chandok

50min57

"Le Krav-Maga." Le krav-maga (ou Krav-Maga, Krav Maga, de l'hébreu, qui signifie littéralement "combat rapproché") est une méthode d'autodéfense israélienne. À l'origine, il a été créé par Imi Lichtenfeld, instructeur de kapap au Palmach, pour les besoins de l'armée israélienne.
Aujourd'hui, il est utilisé également par de nombreuses polices et troupes d'élite internationales. Il connaît également un relatif intérêt chez les civils. L'objectif du krav-maga est d'apprendre à se défendre en un minimum de temps de formation. Ce n'est pas un mélange de différents arts martiaux et n'est pas conçu comme un art mais comme une méthode de combat rapproché.
Dans ce souci d'efficacité, le krav-maga est en perpétuelle évolution. "La Capoeira." La tradition culturelle brésilienne est extrêmement riche et variée, notamment du point de vue musical, chorégraphique et culinaire, mais aussi sur le plan religieux. Elle est très directement liée à une pratique populaire de la culture sous ses formes musicales et dansées principalement, et tire ses racines dans des traditions importées d'Afrique par les esclaves qui ont été déportés au Brésil par les portugais.
La possession d'armes et les entraînements martiaux leur étant interdits par leurs maîtres, les esclaves ont inventé la capoeira, s'inspirant de leurs danses africaines traditionnelles pour développer ce style de combat. C'était un moyen pour eux de résister à la violence quotidienne qui régnait dans les plantations.
Cet art martial déguisé en danse contient toute l'âme du Brésil.

Sucre noir

De Michel Régnier

57min55

Chaque année, à l'époque de la «zafra», la récolte de la canne à sucre, de quinze à vingt mille travailleurs agricoles haïtiens traversent la frontière dominicaine en vertu d'un accord signé entre les deux pays, ou illégalement, pour échapper à une misère endémique. Ils sont maintenant quelque cent mille, parqués sans espoir de retour dans les «bateyes» sans eau et sans électricité du CEA (Consejo Estatal des Azucar/ Conseil d'État du Sucre), à connaître avec leurs familles des conditions de travail et de survie pires que celles de l'esclavage. À quelques kilomètres à peine, souvent, le tourisme international envahit les plages dominicaines, dans l'ignorance et l'indifférence...

L'ile de la Jeunesse Eternelle

Danièle Palau

1h21min00

L’Île de la jeunesse éternelle... Baptisée « Île de la jeunesse » par Fidel Castro en 1978, elle n’est située qu’à 100 km de La Havane. Très peu touristique, elle jouit d’un statut spécial et vit sur elle-même. Devenue centre de formation politique pour les jeunes cubains, on y trouve une université, un centre d’arts appliqués, des musées, un centre d’études agricoles, une prison panoptique (où furent emprisonnés les frères Castro), une vie locale riche jour et nuit, et même une danse spécifique, le « sucu sucu ».

Aymaras de toujours

De Michel Régnier

57min56

Documentaire sur les Indiens aymaras vivant sur les rives du grand lac Titicaca, au coeur des Andes, en Bolivie. Ces Autochtones survivent grâce à leurs récoltes, aussi ces paysans d'altitude tentent-ils de ressusciter une technique ancestrale d'irrigation et de drainage de leurs terres.

Livingston - Expérience Garifunas

Sandrine Feydel

26min34

C'est Koukoul, le Rasta, qui m'a fait découvrir l'histoire extraordinaire et méconnue des Siens: les Garifunas. Seuls Noirs à avoir débarqué sans chaîne aux pieds aux Amériques. Ils auraient dû être descendants d'esclaves. Mais l'Histoire a fait un joli pied de nez pour une poignée d'entre eux. Deux bateaux en provenance d'Afrique ont fait naufrage à proximité de Saint-Vincent dans les Antilles, une île pas encore colonisée à l'époque. Ils s'y sont réfugiés libres et se sont mélangés aux habitants, les Indiens Caraïbes. Quelques années plus tard, ils ont débarqué en Amérique centrale au Guatemala et ont fondé Livingston où ils vivent encore aujourd'hui . Cette ville où Koukoul revient chaque année quelques semaines après avoir passé le reste de son temps sur un bateau usine en Alaska. Il célèbre avec sa communauté garifunas en chants et en danses leur combat victorieux pour la liberté.

Court-métrage

Le court-métrage au cinéma c'est comme la nouvelle en littérature, il y a ceux qui adorent et ceux qui n'aiment pas...alors voici une petite sélection de courts latinos pour faire changer, peut-être, d'avis les réticents et faire plaisir aux adeptes. 

Quand passe le train

De Jérémie Reichenbach

30min54

Chaque jour, des centaines d’hommes et de femmes traversent le Mexique entassés sur le toit de trains de marchandises. Portés par le rêve d’une vie meilleure, ces voyageurs de mauvaise fortune ont l’espoir de passer la frontière des Etats-Unis. Norma, Bernarda et une dizaine d’autres femmes du village La Patrona, traversé par l’une des voies de chemin de fer sur lesquelles circulent ces trains, se sont donné pour mission d’aider les migrants.

Favelas Trash

De Stephen Daldry

20min48

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs     Lorsque deux garçons des bidonvilles de Rio trouvent un portefeuille au cours de leur inspection quotidienne de la décharge du coin, ils sont loin de se douter que leur vie est sur le point de changer à jamais. Quand la police locale débarque, offrant une belle récompense en échange du portefeuille, Rafael et Gardo réalisent l’importance de leur découverte. Une aventure extraordinaire commence alors pour nos deux jeunes héros. Flanqués de leur ami Rato, le trio décide de cacher son précieux butin, et d’échapper à la police afin de découvrir quel secret il peut bien contenir. Pour tenter d’y voir plus clair, ils vont recomposer, étape par étape, l’histoire de son propriétaire, José Angelo, discernant peu à peu à qui ils peuvent se fier. Ils vont alors comprendre que la police, et notamment son chef, le redoutable Frederico, sont loin d’être dignes de confiance. Mais un couple de missionnaires américains qui travaille dans leur favela, le très désabusé Père Julliard et sa jeune assistante Olivia, pourra peut-être leur ouvrir de meilleures perspectives.

Pucha vida

Nazly Lopez

12min28

Pucha est une révolutionnaire exemplaire ; elle mène une vie heureuse, dans un décor qu'elle a elle-même aménagé, et chaque chose qu'elle possède a sa place dans l'univers qui est le sien. Néanmoins, il y a conflit entre ses idéaux et la réalité. Sa petite-fille adorée est partie vivre dans le pays de l'ennemi et a changé de nationalité.

Mujeres del Tirano

De Ernesto Solo

19min58

Les femmes du village d'El Tirano vivent de la pêche depuis des générations. Mathilde, une jeune mère, endure silencieusement la violence de son mari. Elle doit réagir avant que son fils ne devienne une victime, ou pire, qu'il n'emprunte le même chemin que son père.

Los Elefantes nunca olvidan

De Lorenzo Vigas Castès

13min13

Pedro, qui dit avoir une très bonne mémoire, ne reconnaît pas les enfants qui voyagent avec lui dans un camion qui les emmène au marché.  

Carnet du Sertao

Laura Erber

13min14

Le film poursuit les pistes, les ombres et les plis du Sertão brésilien examinés en montrant quel rapport celui-ci entretient avec les situations plus extrêmes de la perception du réel.
Le Sertão se révèle ainsi une région où les états naissants et mourrants du langage se nouent ensemble.

Into Pieces

De Guilherme Marcondes

01min15

Avez-vous déjà eu le sentiment que quelque chose ne collait pas ?

Lapsus

De Juan Pablo Zaramella

03min34

Ne sous-estimez jamais le côté obscur...

Luminaris

De Juan Pablo Zaramella

06min17

Dans un monde entièrement dominé par la lumière, un homme ordinaire nourrit un projet qui pourrait bien tout changer.